A chaque jour suffit sa peine

des visages, des objets et la vie qui passe trop vite – des photos pour ne pas oublier – des couleurs pour garder le goût des choses intenses.